Cal Crocker, B. Comm, CPA, CMA, LCS et IAS. A

Président du Conseil

Calvin (Cal) Crocker est chef de l’exploitation et chef des finances aux Services de santé Royal Ottawa.

Cal compte plus de 35 ans d’expérience en leadership des soins de santé à Terre-Neuve, en Nouvelle-Écosse et en Ontario.

Il était membre des premières équipes de direction régionales à St. John’s (Terre-Neuve) et à Halifax (Nouvelle-Écosse) lorsque le gouvernement a mis en place les régies régionales de la santé dans les deux provinces. Cal a toujours prôné l’exploitation en fonction des ressources et la viabilité financière. Il a été recruté au QEII à Halifax et aux Services de santé Royal Ottawa à Ottawa en raison de difficultés financières dans les deux organisations.

Cal a été un ardent défenseur de la santé mentale au cours de sa carrière, en commençant par son premier poste en soins de santé à l’hôpital Waterford de St. John’s, à Terre-Neuve, et maintenant au Royal. Il est l’ancien président des bureaux nationaux de l’ACSM. Il a siégé aux conseils d’administration d’associations de santé et de régimes de retraite provinciaux.

Alice B. Aiken, CD, Ph. D., M. Sc., BScPT, B. Sc., IAS.A

Alice Aiken est vice-présidente, Recherche et innovation, à l’Université Dalhousie, à Halifax, au Canada. Elle est professeure titulaire à la Faculté de la santé et ses recherches portent sur la transformation des systèmes de santé et l’élaboration de politiques fondées sur des données probantes, en mettant l’accent sur la santé des militaires et des vétérans. Mme Aiken est actuellement présidente par intérim du conseil d’administration des Instituts de recherche en santé du Canada. Elle a été nommée au Collège des nouveaux chercheurs de la Société royale du Canada et elle détient le titre IAS.A de l’Institut des administrateurs de sociétés (IAS).

Elle a également été doyenne de la faculté des sciences de la santé de l’Université Dalhousie. Elle a commencé sa carrière universitaire à l’Université Queen’s, où elle a fondé l’Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans, dont elle a également été la première directrice scientifique. Il s’agit d’un consortium unique regroupant plus de 48 universités canadiennes et 13 universités internationales qui se consacrent à la recherche sur les besoins en santé du personnel militaire, des vétérans et de leur famille.

Elle a obtenu son doctorat et sa maîtrise de l’Université Queen’s, au Canada, son diplôme en physiothérapie de l’Université Dalhousie et un baccalauréat ès sciences en kinésiologie de l’Université d’Ottawa. Elle a également servi avec fierté au sein des Forces armées canadiennes pendant 14 ans, d’abord en tant que navigatrice dans la Marine royale canadienne, puis en tant que physiothérapeute.

Pour souligner son leadership en matière de recherche en santé militaire, elle est actuellement capitaine de vaisseau honoraire pour les Services de santé des Forces canadiennes (Atlantique) et Dame de l’Ordre de Saint-Georges. Elle a également reçu un prix honorant les diplômés éminents de l’Université Queen’s, la Mention élogieuse du ministre des Anciens Combattants, la Médaille du jubilé de diamant de la Reine et le Legion of Honor Bronze Medallion de la Chapel of Four Chaplains (États-Unis).

Joanne Bezzubetz, présidente et directrice générale, Services de santé Royal Ottawa

Joanne Bezzubetz, Ph.D., a été nommée présidente et directrice générale du Royal par le conseil d’administration en juin 2018. Elle s’est jointe au Royal en 2013 à titre de vice-présidente des Services de soins aux patients, où elle a supervisé la prestation de soins spécialisés dans les trois campus du Royal, desservant des personnes de 16 ans aux personnes âgées ayant des besoins complexes en matière de santé mentale et de toxicomanie, ainsi que quatre cliniques de traitement des traumatismes liés au stress opérationnel pour les vétérans, les soldats et les membres de la GRC.

Joanne a coprésidé le Réseau de prévention du suicide d’Ottawa qui vise à faire d’Ottawa une collectivité plus sûre en matière de suicide, réunissant des hôpitaux, des organismes communautaires, des services de police, des écoles, des collèges, des universités et des défenseurs de la jeunesse afin de mieux coordonner les efforts régionaux de prévention du suicide et de sauver des vies. Le leadership de Joanne dans le domaine des soins de santé s’étend sur plus de 30 ans auprès d’organisations de premier plan partout au Canada, apportant une vaste expérience, des connaissances et des pratiques novatrices et fondées sur des données probantes en santé mentale et en toxicomanie. Elle a été directrice générale des services de santé communautaire à Vancouver et directrice de la santé mentale et des toxicomanies à la régie de la santé Vancouver Coastal Health. Elle a également joué un rôle essentiel dans le développement des soins pour les populations du Nord en Colombie-Britannique. Joanne apprécie profondément les soins axés sur la culture et a réussi à créer des services indispensables à titre de directrice générale du Conseil cri de la santé et des services sociaux et de directrice générale du ministère de la Santé et des Services sociaux du Nunavut.

Joanne est également reconnue pour son modèle novateur de renforcement des capacités en matière de services de toxicomanie et de vie communautaire dans le Nord de l’Ontario. Joanne détient un doctorat en gestion appliquée et en sciences de la décision de l’Université Walden et d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université Athabasca. Elle a une certification CHE (« Leader certifiée en santé ») du Collège canadien des leaders en santé. En tant que triathlonienne, Joanne est une ardente défenseure de l’activité physique et de la santé mentale, et de la Course pour les femmes Pharmaprix à l’appui de la santé mentale des femmes au Royal.

Craig Dalton

Craig Dalton a débuté sa carrière dans le Régiment royal de l’Artillerie canadienne en 1990 et, au cours de ses 25 années au sein des FAC, il a eu le grand plaisir de servir aux côtés de soldats, de marins et d’aviatrices et d’aviateurs canadiens, ainsi que de partenaires pangouvernementaux, ici au Canada, et à l’étranger, dans le cadre d’opérations à Chypre, en Bosnie-Herzégovine et, plus récemment, en Afghanistan. Pendant qu’il était dans l’armée, Craig a occupé divers postes d’état-major et a eu le privilège de diriger des équipes de la troupe en formation, y compris le commandement du 2e Régiment, Royal Canadian Horse Artillery et le commandement de la Base de soutien de la 5e Division du Canada – Gagetown.

Après avoir quitté les Forces en 2014, Craig a eu l’occasion de servir aux trois paliers de gouvernement, d’abord au sein du gouvernement du Nouveau-Brunswick, où il a agi à titre de sous-ministre de la Sécurité publique, puis de sous-ministre des Services sociaux. Craig s’est ensuite joint au gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard, où il a été sous-ministre des Services à la famille et à la personne avant d’être nommé ombudsman des vétérans du Canada. Plus récemment, il a travaillé au niveau de l’administration locale à titre de directeur municipal à la Ville de Lethbridge et à son poste actuel de directeur général du district régional de Squamish-Lillooet.

Craig est titulaire d’un baccalauréat du Collège militaire royal du Canada et de maîtrises de l’Université Central Michigan (leadership stratégique), du United States Army Command and General Staff College (stratégie) et de l’Université Deakin, en Australie (politique).

Inspecteur (retraité) Baltej Dhillon LLD (Hon), C.Dir.

Élevé en Malaisie, M. Dhillon a déménagé avec sa famille en Colombie-Britannique en 1983. Ils s’installent par la suite à Surrey. Il a étudié la criminologie et, bien qu’il se soit d’abord intéressé à la pratique du droit, il a fait du bénévolat auprès de la GRC et a agi à titre d’interprète afin que la GRC puisse communiquer avec les nouveaux immigrants asiatiques.

En 1988, M. Dhillon a décidé de présenter une demande officielle pour se joindre à la GRC. Bien qu’il satisfaisait à toutes les exigences d’admission, il a rencontré un problème important, soit le code vestimentaire interdisant la barbe et le port d’un turban à la place du chapeau d’uniforme. En 1989, M. Dhillon a interjeté appel auprès du commissaire de la GRC, qui a recommandé un nouveau règlement sur l’uniforme de la GRC de manière à inclure un turban de la GRC et la possibilité pour les membres de la communauté sikhe de ne pas se raser les cheveux ou la barbe. Après des mois de débat, le gouvernement fédéral a annoncé de nouveaux changements au code vestimentaire de la GRC en mars 1990, y compris la possibilité pour les sikhs pratiquants de porter la barbe et le turban. Par conséquent, M. Dhillon a pu se joindre à la GRC, s’entraîner à Regina, puis entrer en service actif en 1991.

La carrière de l’inspecteur Dhillon à la GRC a commencé à Quesnel, en Colombie-Britannique, où il a fait ses débuts en tant que sergent au service de la collectivité. Il a ensuite servi dans d’autres unités, y compris le Groupe de travail sur l’écrasement du vol d’Air India, l’enquête sur le tueur en série de Pickton et l’Unité de la polygraphie De plus, il a établi le premier centre provincial de renseignement en Colombie-Britannique, a servi à titre de sous-officier responsable de la Section du renseignement, GRC – Groupe fédéral des crimes graves et du crime organisé. M. Dhillon a ensuite pris sa retraite en 2019 après avoir occupé le poste d’officier responsable des sections de Préparation et interventions opérationnelles et de Services techniques de protection de la GRC.

Baltej a reçu deux doctorats honorifiques en droit de la Kwantlen Polytech University en mai 2014 et de la McMaster University en 2021, ainsi qu’un prix honorant les diplômés éminents de la Kwantlen Polytechnic University. Il a également reçu la Médaille du jubilé d’or de la Reine Elizabeth II et la Médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II. Il a reçu la Mention élogieuse du commandant pour l’excellence de ses services de police dans le cadre de l’enquête sur le tueur en série Pickton.

Il est directeur de WorkSafeBC, de Dan’s Legacy, de Coast Mental Health BC, et président de la Canada India Education Society. Il continue de travailler dans le domaine de l’application de la loi au sein de l’Organized Crime Agency of BC à titre de gestionnaire de programme du Crime Guns Intelligence and Investigations Group pour l’Équipe intégrée multidisciplinaire de la Colombie-Britannique.

James MacRae

MacRae est président et directeur général de verTerra Corp., une société de développement immobilier et de gestion de l’infrastructure établie à Ottawa. Constituée en personne morale en 2009 par James et sa défunte associée Judy Klenik, verTerra Corp. offre des services de gestion et de consultation à des clients des secteurs public et privé dans le cadre de l’investissement et de la prestation d’actifs immobiliers et d’infrastructure, se spécialisant dans les partenariats public-privé. Depuis sa constitution en société, verTerra est parvenue à gérer plus d’un milliard de dollars de projets d’immobilisations et d’immobilier au Canada et aux États-Unis.

Avant d’établir verTerra, M. MacRae a occupé des postes de haute direction au sein d’entreprises nationales et internationales de conception et de construction. M. MacRae est technologue en architecture, professionnel en gestion de projet, professionnel accrédité LEED et analyste certifié en gestion des risques.

Il est un défenseur passionné et dévoué de l’avancement des soins de santé mentale au Canada. Son père, deux de ses oncles et ses deux grands-pères étaient des anciens combattants, et sa sœur souffrait de maladie mentale depuis son enfance avant son décès en 2018. M. MacRae respecte et comprend les répercussions de la maladie mentale sur les personnes touchées et les défis systémiques auxquels font face les organismes de soins de santé mentale. Il a été membre indépendant du conseil d’administration du Groupe du Royal Ottawa Hospital depuis 2018 et a siégé au conseil d’administration du Royal Ottawa Volunteers Association de 2009 à 2018, notamment à titre de président du conseil d’administration.