La thérapie d’exposition prolongée (EP) vous enseignera à composer avec la douleur liée aux pensées, aux sentiments et aux situations que vous avez tendance à éviter. Affronter ce dont vous avez peur de manière sécuritaire et dans un milieu favorable vous permettra d’éliminer vos éléments déclencheurs. Avec le temps, vous vous sentirez plus fort et plus confiant.

À certains égards, cette thérapie ressemble à deux autres formes de thérapie hautement recommandées : la thérapie cognitivo-comportementale pour le traumatisme et la thérapie cognitive pour le TSPT.

Traitement

Le fait de raconter à répétition le souvenir du traumatisme vous aide à gérer les émotions qui y sont liées. Cet exercice peut également révéler des renseignements qui vous aideront à comprendre le traumatisme sous un nouvel angle et à trouver des outils utiles qui favoriseront votre rétablissement. En affrontant peu à peu les situations, les personnes, les lieux et les choses que vous avez tendance à éviter, il est possible d’apprendre à remettre en question vos sentiments et vos pensées douloureuses. Vous vivrez une vie plus épanouie et moins de détresse.

À quoi s’attendre

Vous consignerez la description de votre traumatisme dans un enregistrement sonore afin que vous puissiez l’écouter à la maison. Le fait de raconter et d’écouter à répétition le récit de votre souvenir du traumatisme vous aidera à traiter les émotions liées au traumatisme. Cela pourra également vous aider à comprendre votre traumatisme sous un nouvel angle. En compagnie de votre fournisseur de services, vous déterminerez les situations, les lieux, les personnes et les choses de votre vie qui sont en fait sans danger, mais qui ont été pour vous des éléments déclencheurs – des rappels du traumatisme.

Votre fournisseur de services vous demandera de vous fixer un objectif, à savoir une chose que vous souhaitez pouvoir faire à nouveau, mais que vous évitez parce qu’elle déclenche de vives émotions. Une fois l’objectif fixé, vous et votre fournisseur de services diviserez la tâche en étapes faciles à gérer. Vous commencerez avec l’étape la plus facile et la pratiquerez jusqu’à ce que vous parveniez à la faire sans être sujet à une grande détresse. Lorsque vous maîtriserez cette étape, vous passerez à la suivante, puis à la suivante, jusqu’à ce que vous ayez maîtrisé toutes les étapes. Ainsi, vous réapprendrez que les situations, les lieux, les personnes et les choses qui agissaient comme des déclencheurs vous sont désormais sûrs et gérables.

Vous apprendrez ainsi que le souvenir du traumatisme appartient au « passé », et qu’il n’est pas une réalité du « présent ».

Il s’agit d’une thérapie individuelle. Chaque séance se déroule dans le cadre d’une rencontre individuelle avec votre fournisseur de services.

Vous devrez discuter de votre traumatisme en détail, en général vers la troisième séance. Votre fournisseur de services vous guidera tout au long de cet exercice. Il portera une attention particulière à votre niveau d’anxiété et ajustera sa méthode au besoin pour s’assurer qu’elle vous soit supportable.

Les séances durent entre 50 et 90 minutes. En moyenne, l’EP s’étend sur une période de 8 à 15 semaines. Toutefois, certaines personnes commencent à remarquer une amélioration de leur condition après seulement quelques séances.

Votre fournisseur de services vous demandera de commencer à pratiquer certaines des activités que vous avez évitées depuis le traumatisme. Vous commencerez par des activités suscitant peu de détresse et, graduellement, vous entreprendrez des activités plus difficiles. Il vous sera également demandé d’écouter les enregistrements de votre description du traumatisme.

Parler de souvenirs liés à un traumatisme et pratiquer des activités difficiles peut vous rendre mal à l’aise. Ces sentiments ont toutefois tendance à être de courte durée.

La plupart des personnes qui terminent la thérapie EP considèrent que les bienfaits de la thérapie l’emportent sur l’inconfort.