La thérapie d’intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires (EMDR) se concentre sur la façon dont votre esprit a intégré et mémorisé votre traumatisme. Lorsque vous subissez un traumatisme, il arrive parfois que votre cerveau ne traite pas le souvenir de la manière habituelle. Il peut répondre aux émotions intenses et aux sensations physiques éprouvées lors du traumatisme en les stockant exactement comme vous les avez vécues à l’origine. L’EMDR aide votre cerveau à retraiter le traumatisme et à le transformer en un souvenir plus supportable.

Traitement

L’EMDR atténue les symptômes du TSPT en réduisant la détresse associée aux souvenirs du traumatisme. On ne sait pas exactement de quelle façon l’EMDR aide le cerveau à retraiter une expérience traumatisante. Les chercheurs étudient ce phénomène afin de mieux comprendre l’efficacité de ce traitement.

À quoi s’attendre

Votre fournisseur de services vous demandera de vous rappeler un souvenir douloureux, ainsi que les pensées, les sensations physiques et les sentiments négatifs qui l’accompagnent. Ce souvenir sera désigné comme votre « cible ». On vous demandera de vous remémorer l’événement traumatisant, tout en demeurant attentif à un son ou à un mouvement particulier. En prêtant attention au son ou au mouvement, vous parviendrez à demeurer ancré dans le présent tout en vous rappelant ce qui a eu lieu dans le passé. Ce processus sera répété jusqu’à ce que les sentiments stressants associés à votre souvenir traumatisant s’atténuent. Ce processus aidera votre cerveau à traiter à nouveau l’expérience et à la transformer en un souvenir plus supportable, ce qui peut atténuer les symptômes de TSPT.

Il s’agit d’une thérapie individuelle. Chaque séance se déroule dans le cadre d’une rencontre individuelle avec votre fournisseur de services.

Vous ne serez pas tenu de parler de votre traumatisme. On vous demandera plutôt d’y penser.

Les séances durent entre 50 et 90 minutes. En recourant à des séances hebdomadaires, l’EMDR s’étend généralement sur 4 à 12 séances. Certaines personnes tirent profit de séances supplémentaires si, par exemple, elles ont été exposées à de multiples traumatismes.

L’EMDR ne requiert aucun travail à effectuer entre les séances.

Vous vous sentirez peut-être mal à l’aise lorsque vous vous concentrerez sur des sensations, des pensées ou des souvenirs liés au traumatisme. Ces sentiments ont toutefois tendance à être de courte durée. La plupart des personnes qui terminent l’EMDR considèrent que les bienfaits de la thérapie l’emportent sur l’inconfort ressenti.