Conseils et stratégies pour appuyer nos enfants pendant les Fêtes

Le temps des Fêtes peut être un moment difficile de l’année pour beaucoup de familles, surtout lorsqu’elles doivent composer avec un diagnostic de trouble de stress post-traumatique (TSPT). Pour aider les plus jeunes membres des familles touchées par le TSPT, nous avons préparé quelques conseils et stratégies pour vous aider à leur faire profiter au maximum de la saison.

Gérer les attentes Le temps des Fêtes peut être une période difficile pour les familles pour diverses raisons. Ne compliquez pas les choses et essayez de ne pas investir trop de votre temps et de votre énergie. Communiquez vos souhaits pour les Fêtes à vos proches et donnez à chacun la possibilité de contribuer à leur planification. De cette façon, il y a plus de chances que les attentes de chacun soient comblées.

Avoir des sentiments, c’est normal – les bons comme les difficiles

Donnez aux enfants l’espace et le soutien dont ils ont besoin pour exprimer leurs sentiments. Ils peuvent être en colère, déçus ou effrayés qu’un membre de la famille ne se sente pas particulièrement bien pendant les Fêtes. Ou encore, les enfants dans votre vie peuvent être heureux et enthousiastes, mais ne savent pas exactement comment exprimer ces sentiments lorsqu’un membre de la famille ne se sent pas bien. Les enfants peuvent se sentir dépassés, frustrés ou anxieux pendant le temps des Fêtes. Il se peut aussi qu’ils perçoivent et adoptent vos propres sentiments. Adoptez des mots ou des indices spéciaux pour que les enfants et puissent parler de la santé mentale. Par exemple, une mauvaise journée peut être exprimée par « Je suis rouge aujourd’hui », « J’ai une journée de dragon » ou « Je me sens grincheux ». Ils peuvent avoir besoin d’aide pour dire tout simplement « J’ai besoin d’espace! ».

Pensez aussi à les aider à exprimer leur enthousiasme et leur joie pendant les Fêtes. Les enfants apprennent de notre exemple ce qui est important dans la vie. Adoptez une attitude positive, dansez au son de votre musique préférée, jouez dans la neige ou fabriquez vos propres cartes de vœux.

Et n’oubliez pas de donner l’exemple (du mieux que vous pouvez) du comportement que vous voulez voir chez vos enfants. Les enfants et les adolescents observent les adultes qui font partie de leur vie et apprennent beaucoup de ce qu’ils voient. Faire preuve de compassion et d’amour à l’égard du membre de la famille qui souffre du TSPT, et ne pas le stigmatiser ou le blâmer fera un bien immense aux enfants de la famille.

Faites preuve de patience, de compréhension et de soutien

Il est important d’être présent pour les enfants et les adolescents dans votre vie, d’écouter attentivement leurs pensées et leurs préoccupations et de les rassurer afin de les aider à gérer leurs expériences et leurs sentiments.

Planifiez les rassemblements

Les enfants peuvent eux aussi être dépassés par les Fêtes et avoir besoin d’espace pour décompresser ou simplement se réfugier pendant les rassemblements à l’extérieur du foyer. Discutez de ce que cela pourrait représenter avant la sortie. Pensez à apporter des livres, du matériel d’art, des personnages de films d’action ou à leur permettre d’utiliser leur téléphone pendant qu’ils sont là.

S’il n’est pas possible de faire une sortie, trouvez d’autres moyens pour permettre aux enfants et aux adolescents de maintenir un lien avec le membre de leur famille souffrant de TSPT. Si se rendre à un grand défilé de Noël ou à une fête d’enfants bondée peut s’avérer trop difficile pour le parent affecté, faire du chocolat chaud et regarder un défilé à la télévision ou organiser l’allumage d’un arbre de Noël en famille dans la cour arrière peut devenir un événement en soi. De précieux souvenirs peuvent être créés par toutes sortes de moyens.

Assurez-vous que les enfants ainsi que les adultes aient des plages de temps libre.

En plus de planifier des activités avec le membre de la famille de l’enfant ou de l’adolescent atteint de TSPT, si possible, prévoyez également des activités distinctes pour eux sans ce membre de la famille. Cela leur permettra de participer à des activités sans craindre que le membre de sa famille affecté soit mis en présence d’un facteur déclencheur. Envisagez de demander à un adulte ne souffrant pas de TSPT, comme un autre membre de la famille, un voisin ou un ami de la famille, d’accompagner l’enfant à une activité. Assurez-vous de discuter ouvertement de ces plans avec le membre de la famille affecté, surtout s’il s’agit d’un parent de l’enfant.

Soyez juste, mais ferme

Même dans les meilleures conditions, le rôle de parent ou de personne soutien d’enfants et d’adolescents peut être difficile. Il est important de reconnaître que les enfants et les adolescents dans votre vie gèrent la situation et leur stress du mieux qu’ils peuvent, et il est normal qu’ils se fâchent à l’occasion. Montrez-leur qu’ils sont aimés et soutenus, tout en veillant à maintenir des limites claires et cohérentes quant aux comportements acceptables et inacceptables. Accompagnez-les de manière significative du mieux que vous pouvez – prévoyez des moments précis pour leur permettre de vous parler de leurs sentiments. Faites-leur savoir que ce qu’ils ressentent est important et valable.

Le temps des Fêtes peut être mouvementé! Faites votre possible pour maintenir une routine prévisible et cohérente. Cela contribuera à créer un sentiment de stabilité pour toutes les membres du foyer, y compris vous-même! N’oubliez pas que les Fêtes peuvent être célébrées sans tenir compte du calendrier. Établissez une nouvelle tradition que tous les membres de la famille contribueront à créer.

Boîte de rapprochement pour le temps des Fêtes

Il peut être difficile pour les enfants et les adolescents de communiquer avec un membre de leur famille qui souffre de TSPT. Par exemple, le fait de suivre une thérapie peut signifier que le membre de la famille est absent ou moins présent. Le membre de leur famille peut aussi sembler absent dans sa façon d’agir en raison de ses symptômes (c’est-à-dire qu’il est présent physiquement, sans toutefois l’être mentalement).

Créez une « boîte de rapprochement » pour les temps où le membre de la famille concerné ne se sent pas capable d’interagir ou doit s’absenter pour suivre une thérapie.

Une boîte de rapprochement peut être un bon moyen de maintenir ce lien, en permettant de revenir sur des moments particuliers passés ensemble. Votre enfant ou adolescent peut sortir sa boîte chaque fois que la personne lui manque, qu’il est en détresse ou qu’il veut se sentir plus proche de lui.

La création d’une boîte de rapprochement est une activité partagée entre votre enfant ou votre adolescent et le membre de la famille touché.

Étape 1 : Trouvez une boîte.

Étape 2 :
Choisissez ensemble des objets à mettre dans la boîte.

Voici quelques suggestions : un objet qui rappelle l’odeur du membre de la famille, quelque chose de doux à câliner, des photos des Fêtes passées, quelque chose qu’ils ont fabriqué ensemble, une friandise saisonnière préférée, un objet significatif ou préféré du membre de la famille, un souvenir d’une sortie ou d’une occasion ensemble ou encore un livre préféré sur le thème des Fêtes. Demandez au parent souffrant de TSPT d’écrire une courte lettre ou un message dans une carte qui sera une surprise pour l’enfant ou l’adolescent qui la trouvera dans sa boîte.

Étape 3 : Décorez la boîte ensemble. Choisissez un décor festif!

En créant la boîte ensemble, vous contribuerez à la rendre plus importante pour votre enfant ou votre jeune. Il est important de tenir compte de l’énergie nécessaire à cette activité et de prévoir une option de rechange si l’activité devient trop éprouvante. Si le parent concerné n’est pas en mesure de fabriquer la boîte avec l’enfant, donnez à l’enfant beaucoup d’espace et de temps pour qu’il la fabrique lui-même, avec votre propre aide.

Lorsque le parent manque à l’enfant, ou qu’il veut retrouver le lien qu’il a avec lui, donnez-lui la boîte et rappelez-lui qu’on l’aime.

Des avantages que vous n’avez peut-être pas envisagés

La présence d’un TSPT dans votre famille ou votre cercle d’amis peut entraîner son lot de difficultés, mais elle offre aussi des possibilités que d’autres familles n’ont peut-être pas. Par exemple, le TSPT vous donne un contexte dans lequel aborder le sujet de la santé mentale avec les enfants et adolescents dans votre vie. Il leur permet d’acquérir des compétences pour comprendre et communiquer leurs propres sentiments et pour maintenir leur bien-être mental. Enfin, il leur permet de vivre une expérience concrète d’un vaste éventail d’émotions et leur enseigne l’empathie, la bienveillance et la compassion.

Réfléchissez à l’année qui arrive à sa fin. Quelles sont les choses qui ont été positives pour votre famille? Ce qui fonctionne pour une famille peut ne pas fonctionner pour une autre. C’est vous qui connaissez le mieux votre propre famille. N’oubliez pas de faire participer vos enfants à la prise de décisions adaptées à leur âge en ce qui concerne l’aspect que prendra le temps des Fêtes dans votre famille.

Soutiens et ressources

Voici quelques ressources supplémentaires pour vous venir en aide.

Pour gérer le temps des Fêtes : Composer avec la période des Fêtes : Quelques conseils afin de réduire votre stress et de créer vos propres traditions

Soutenir les enfants dans les familles touchées par le TSPT : Comment soutenir les enfants – Centre d’excellence sur le TSPT

Ressources pour quand les choses deviennent difficiles : Quand les choses deviennent particulièrement difficiles – Centre d’excellence sur le TSPT

Liste des programmes, des ressources et des mesures de soutien pour les familles vivant avec le TSPT : Ressources, mesures de soutien et programmes pour les familles – Centre d’excellence sur le TSPT