Mois de sensibilisation au TSPT

Le stress post-traumatique se manifeste de différentes manières et peut toucher bien des personnes. Il peut toucher des militaires, des membres de la GRC et des vétérans – surtout ceux qui ont été témoins d’événements traumatisants ou y ont été exposés – et leur famille. Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) peut provoquer des sentiments de tristesse, de peur, de culpabilité et, dans certains cas, de désespoir.

Les personnes atteintes d’un TSPT peuvent être victimes de stigmatisation. La société ne comprend pas toujours le TSPT, ce qui peut engendrer de fausses idées sur les personnes qui en souffrent. À cause de cette stigmatisation, il peut s’avérer difficile de chercher et de demander de l’aide. Le fait de se renseigner sur le TSPT et ses symptômes peut améliorer la vie des personnes aux prises avec ce trouble.

Durant tout le mois de juin, nous publierons des récits de personnes atteintes d’un TSPT. Il ne doit pas y avoir de honte associée au TSPT; ce trouble survient quand notre vie ou celle d’un être cher est menacée. La présente page comprend aussi des ressources et de l’information sur le TSPT pour faire comprendre ce trouble, apprendre à composer avec ses incidences et, éventuellement, en guérir. Il y a de l’espoir, des traitements efficaces et la possibilité d’une vie meilleure.

 

Ressources:

Tim O’Loan : Vétéran autochtone

Sharp Dopler : Vétérane et survivante de la purge LGBT