Déclaration du Centre d’excellence sur le trouble de stress post-traumatique concernant la situation en Ukraine et les impacts sur les vétérans canadiens et leur famille

Ottawa, le 3 mars 2022 — Alors que la communauté internationale suit de près l’évolution de la situation en Ukraine, le Centre d’excellence sur le trouble de stress post‑traumatique reconnaît la possibilité que ces événements affectent la santé mentale et le bien-être des vétérans canadiens et des membres de leur famille.

Selon le président et directeur général du Centre d’excellence, Fardous Hosseiny, les ex-militaires peuvent vivre les contrecoups de ces événements chaque fois qu’un conflit dégénère, particulièrement lorsque la situation suscite un intérêt planétaire et fait l’objet d’une imposante couverture médiatique. Il importe alors d’informer ces personnes des mesures de soutien et des ressources disponibles.

Brian McKenna, ancien adjudant à la retraite et conseiller stratégique national auprès des vétérans pour le Centre d’excellence – TSPT, souligne l’importance pour les Canadiens de comprendre, dans des moments comme ceux-ci, toute la complexité des enjeux ainsi que les répercussions éventuelles sur quiconque a déjà servi dans le secteur militaire, ainsi que pour leurs proches. « Pensons que ceux et celles qui ont servi dans des situations similaires suivent sans doute l’évolution du conflit, avec toutes les images que cela implique. Nous savons que cela s’avère non seulement éprouvant, mais qu’il y a un risque de recréer un traumatisme », dit-il.

« Les images de guerre sont difficiles à regarder, et c’est là une réaction naturelle universelle », ajoute M. McKenna. « Pour les vétérans toutefois, c’est aussi se souvenir du nombre effarant de civils qui souffrent, des citoyens qui meurent de faim et de froid durant ces conflits hivernaux, des enfants blessés qui font la file, des missiles qui s’abattent sur des logements civils, des pénuries de nourriture pour les aînés. Ce sont les situations les plus difficiles à observer parce qu’elles vont à l’encontre de l’éthique du soldat. Nous avons été directement témoins de ces tactiques ailleurs, comme en ex-Yougoslavie. Pour plusieurs d’entre nous, observer ce qui se passe à Kyiv, c’est un peu comme revivre notre mission à Sarajevo. » Il souligne l’importance pour toute personne en détresse d’avoir accès à du soutien dès qu’elle prend conscience que la situation risque de mettre en péril son bien-être psychologique.

Les familles des vétérans ressentent aussi les répercussions de la situation actuelle, selon Laryssa Lamrock, conseillère stratégique nationale auprès des familles pour le Centre d’excellence – TSPT. « Nous savons que les familles des vétérans sont à leurs côtés à la maison pour les soutenir devant ce flot d’émotions. Mais ces familles vivent elles aussi tout un éventail d’émotions en lien avec ces événements, qui leur rappelleront peut-être l’appréhension, l’anticipation, l’inquiétude, la fierté ou des moments charnière de la vie. Le service militaire se transmet parfois de génération en génération. Pour le fils ou la fille d’un vétéran ayant été déployé lors de conflits antérieurs, il n’est pas difficile de s’imaginer, en tant que parent, que ce pourrait bien être le tour de son propre enfant de porter un jour l’uniforme. Au Centre d’excellence – TSPT, nous tenons à faire comprendre aux familles qu’elles seront également accueillies et écoutées, et qu’il existe des ressources pour encadrer leur situation particulière et leurs besoins uniques. »

M. Hosseiny ajoute que les fournisseurs de services en santé mentale auprès des vétérans et de leur famille pourraient devoir adapter leur prestation de soins pour tenir compte des traumatismes. En effet, les fournisseurs jouent un rôle de premier plan pour soutenir les vétérans et leur famille. Ils sont invités à se montrer attentifs à l’évolution du conflit afin de faire le point à ce sujet avec leurs clients dans le cadre de leur prestation de soins.

Le Centre d’excellence – TSPT incite toutes les personnes qui souhaitent obtenir du soutien à communiquer avec le service d’aide d’Anciens Combattants Canada (ACC), en tout temps et tous les jours de l’année. Les vétérans, leur famille et leurs aidants pourront discuter gratuitement avec un professionnel en santé mentale, en composant le 1‑800‑268‑7708 (ATS : 1-800-567-5803).

Pour accéder à une liste de ressources d’aide supplémentaires :  https://atlasveterans.ca/directory-of-services/

Le Centre d’excellence sur le trouble de stress post‑traumatique est un organisme intermédiaire indépendant financé par l’entremise d’Anciens Combattants Canada (ACC) afin de réaliser des études et de fournir aux vétérans des FAC et de la GRC, ainsi qu’à leur famille et à leurs fournisseurs de soins en santé mentale, l’accès à des ressources et à des données actuelles fondées sur des données probantes en vue d’améliorer la santé mentale et de favoriser le bien-être. Le Centre d’excellence – TSPT est encadré par quatre groupes de référence communautaires interreliés composés de vétérans, de membres des familles de vétérans, de chercheurs et de fournisseurs de services.